FAQ

Quels sont les types de peines pour vol qualifié ?

Lorsqu'il poursuit une accusation de vol à main armée, le ministère public cherche souvent à obtenir une peine qui comprend une peine d'emprisonnement. En effet, l'usage de la force - ou du moins la menace implicite de violence - fait partie du crime.

La détermination de ce qui constitue une menace de violence dépend des circonstances. Le tribunal examinera les mots et les gestes utilisés par l'accusé, ou les mesures prises qui pourraient raisonnablement amener la victime à croire qu'une blessure physique est imminente. S'il y a recours à la force, le crime devient un acte criminel, la détention préventive étant une possibilité réelle.

S'il s'agit d'une arme à feu, l'incarcération est presque assurée. Mais si l'arme était un couteau ou un autre objet, il est possible de réduire l'accusation à quelque chose comme un vol. Chaque résultat dépend des faits. J'ai réussi à obtenir des réductions de peine pour des clients dans des affaires de vol, en particulier pour ceux qui ont un casier judiciaire vierge et qui acceptent de suivre une thérapie.

Utilisation d'une arme comme facteur aggravant

Un de mes clients est entré dans un dépanneur et a demandé de l'argent, en indiquant qu'il avait une arme. Son visage n'était pas couvert et le crime a été filmé par une caméra de sécurité. Quelques semaines plus tard, il est revenu pour cambrioler le même endroit, mais cette fois-ci, il portait un masque.

L'employé pouvait dire que c'était la même personne. Il a de nouveau prétendu avoir une arme dissimulée et le commis a cru entendre un coup de revolver. Mon client est reparti avec quelques centaines de dollars à chaque fois.

Parce qu'il y avait la menace d'une arme à feu et deux actes criminels différents, il risquait une peine de huit ans de prison. Grâce à des négociations avec la Couronne, j'ai pu convaincre le tribunal qu'il ne devrait recevoir qu'une peine de quatre ans, moins la détention préventive.

J'ai fait valoir qu'il était confronté à des problèmes de dépendance, avec l'argent volé utilisé pour alimenter sa dépendance à la drogue. Mon client a essayé de se réhabiliter avant les crimes, et dans le cadre de sa condamnation, il a accepté de s'inscrire à un service de thérapie, un effort que le tribunal a reconnu par cette peine plus courte.

Les vols sont souvent liés à la drogue

Un de mes clients s'est joint à un groupe d'amis lors d'une visite chez quelqu'un qui n'était pas invité. La position du ministère public était que le groupe voulait intimider un homme qui s'y trouvait, car il était un concurrent dans la vente de marijuana dans la région.

Un pistolet a été vu lors de cette rencontre, ce qui a conduit mon client et ses co-accusés à être condamnés pour vol. Le domicile était équipé d'une surveillance vidéo, ce qui a permis à l'un des témoins d'identifier mon client. Il a été condamné à une peine de quatre ans, moins la détention préventive.

Dans les Territoires du Nord-Ouest, un homme a fait un vol de banque avec un couteau pour se procurer de l'argent, selon un reportage, qui indique que le vol faisait partie d'une "beuverie de quatre jours d'alcool et de crack".

L'homme a montré un couteau à la caissière et a demandé de l'argent, selon le rapport, le procureur de la Couronne notant que "c'était un crime de nourrir sa dépendance à la drogue et à l'alcool". Il a été condamné à une peine de 2,5 ans.

Les condamnations à perpétuité peuvent être prononcées

La peine maximale pour vol est la prison à vie. L'article 344 du code criminel énonce clairement la peine, à savoir "Toute personne qui commet un vol qualifié est coupable d'un acte criminel et passible

(a) si une arme à feu à autorisation restreinte ou une arme à feu prohibée est utilisée pour commettre l'infraction ou si une arme à feu quelconque est utilisée pour commettre l'infraction et que celle-ci est commise au profit ou sous la direction d'une organisation criminelle ou en association avec elle, à une peine d'emprisonnement à perpétuité, la peine minimale étant

(i) dans le cas d'une première infraction, cinq ans, et

(ii) en cas de récidive, sept ans ;

(a.1) dans tout autre cas où une arme à feu est utilisée pour la commission de l'infraction, à une peine d'emprisonnement à vie et à une peine minimale de quatre ans ; et

b) dans tout autre cas, à une peine d'emprisonnement à vie

La condamnation pour vol est de 25 ans

Un homme qui a terrorisé et pris en otage des employés lors d'une série de vols à main armée a été condamné à 25 ans de prison en Nouvelle-Écosse, selon un reportage.

Lors d'un hold-up chez Costco, l'homme et ses complices ont scotché les yeux d'une quarantaine d'employés sur une période de 2,5 heures alors qu'ils arrivaient au travail, selon l'histoire, dans ce que la Couronne a décrit comme "une scène d'un film hollywoodien".

Le juge a noté que le seul remord du coupable était d'avoir été "arrêté", ajoute l'histoire, bien qu'il ait dit que l'homme avait montré une certaine inquiétude pour les victimes. "J'ai l'impression qu'il se considère comme un Robin des Bois des temps modernes, sans la composante "donner aux pauvres"", a écrit le juge dans son jugement.

Les peines doivent être proportionnelles

En 2012, la Cour d'appel de l'Ontario a été invitée à revoir la peine de 21 ans d'emprisonnement combinée infligée à un homme reconnu coupable de 26 vols de banque en 14 ans. Six des crimes ont été commis au cours d'une période de trois semaines alors que l'homme était libéré du pénitencier grâce à un laissez-passer temporaire et qu'il n'est pas revenu.

La cour d'appel a réduit d'un an sa peine globale, l'arrêt donnant un aperçu de ce que les tribunaux prennent en compte lorsqu'ils décident d'une peine :

Un des principes fondamentaux du régime canadien de détermination de la peine est le principe de proportionnalité : "[u]ne peine doit être proportionnelle à la gravité de l'infraction et au degré de responsabilité du délinquant", affirme-t-il, citant l'article 718.1 du Code. "Ce principe est fondé sur la notion fondamentale selon laquelle la peine doit être adaptée au crime et que le degré de la peine doit refléter la gravité de l'infraction et la culpabilité morale du délinquant. Sinon, la société n'aura pas confiance dans la loi ou dans l'équité et la rationalité du système juridique".

L'arrêt poursuit en indiquant qu'"une peine globale ne doit pas être indûment longue ou sévère en ce sens que son impact dépasse simplement la gravité des infractions en question ou la culpabilité globale du délinquant. La durée totale de la période de détention imposée doit toujours être en rapport avec et refléter la variété des objectifs de la peine, y compris la dénonciation, la dissuasion (spécifique et générale), la réhabilitation, la nécessité de séparer les délinquants de la société si nécessaire, et l'impératif général de promouvoir le respect de la loi et le maintien d'une société juste, pacifique et sûre".

La peine de prison offre une réhabilitation et une éducation

Les tribunaux pèsent de nombreux facteurs lorsqu'ils déterminent une peine. À Windsor, en Ontario, un homme a été condamné à sept ans de prison pour 13 infractions, dont un vol à main armée, selon un reportage. En prononçant la sentence, le juge a réfléchi à la pertinence de la peine.

"Ma préoccupation est qu'il n'a rien prévu pour aller dans une autre direction", a déclaré le juge, notant que l'homme n'avait pas profité auparavant d'une quelconque opportunité de se réformer.

"Il pourrait aller en prison, sortir et faire la même chose à nouveau", a déclaré le juge, selon l'histoire. "Il arrive un moment où, pour la sécurité du public, il faut faire quelque chose. Nous ne voulons plus de victimes dans cette salle d'audience".

L'avocat de l'homme a déclaré qu'une première peine de prison ne devrait pas être plus longue que nécessaire, selon l'histoire, bien que le temps que son client devrait passer au pénitencier de Kingston lui offrirait la première occasion de bénéficier d'une réhabilitation et d'une éducation soutenues.

L'âge peut être un facteur dans la détermination de la peine

La Cour provinciale du Manitoba a condamné un homme de 18 ans à une peine avec sursis après que lui et deux autres personnes aient volé à trois autres adolescents leurs téléphones portables, un skateboard et un portefeuille. Le ministère public avait demandé une peine d'emprisonnement d'un an, soutenant qu'il s'agissait d'un "délit de blessure corporelle grave et qu'en tant que tel, l'accusé n'a pas droit à la considération d'une condamnation avec sursis".

Les documents du tribunal montrent qu'avant le crime, l'homme avait été diagnostiqué comme souffrant du syndrome d'Asperger et était un gros consommateur d'alcool et de drogues. Après son arrestation, "des changements importants sont intervenus. Il a suivi un programme de traitement résidentiel de 28 jours à la Fondation manitobaine de lutte contre les dépendances" et a pu trouver un emploi à temps plein, ce qui lui a permis de commencer à rembourser 9 000 dollars de dettes à sa famille et à ses amis.

Le tribunal a noté que l'âge des délinquants doit être pris en compte.

"Il y a longtemps que le principe de retenue s'applique aux jeunes délinquants", peut-on lire dans le jugement. "La raison doit sûrement être la prise de conscience du bon sens que certains - sinon la plupart - des jeunes adultes manquent de maturité et d'expérience de vie ... notre communauté comprend que les jeunes adultes se comportent parfois de manière insensée, et que certains commettent des actes criminels. Bien qu'ils ne doivent pas s'en sortir impunis, leur immaturité et leur manque d'expérience diminuent leur niveau de responsabilité et de blâme moral pour les crimes qu'ils commettent par rapport aux adultes matures. Il est juste que cela se reflète dans la peine imposée ... [la prison] serait contre-productive pour la réhabilitation, un objectif très important ici".

Laissez-moi travailler en votre nom

Je propose des consultations gratuites et je suis la seule personne de mon bureau avec laquelle vous aurez affaire. Si votre affaire est portée devant les tribunaux, je travaillerai sans relâche pour vous, et je me présenterai chaque jour au tribunal avec la ferme intention de gagner. Contactez-moi pour une consultation gratuite afin que nous puissions commencer à planifier votre meilleure défense.

Filed Under
Vol Qualifie